Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2007 1 16 /07 /juillet /2007 20:03

 

Scream - Wes Craven

 

HAPPY BIRTHDAY TO YOU...



Avoir peur au cinéma. Très peur. Assez rare. Redoutablement intime... Générationnel aussi ?


Quand j'ai vu l'Exorciste ou Shining, au fond, je n'ai pas eu peur. C'est la génération d'avant. Je trouve. Ce qui m'intéresse ici : cette chose entre suspense et angoisse insoutenable. Pas l'effroi. Pas l'horreur. Ou la surprise. Même si l'effet de surprise est souvent la cerise sur le gâteau, presque obligée, et libératrice… Scream est sorti en France il y a tout juste dix ans, et la séquence inaugurale reste le moment le plus terrifiant que j'ai vécu dans le genre… depuis dix ans. Ensuite, dans ce que j'ai vu, je n'ai pas tout vu, me reviennent surtout : Event Horizon, Resident Evil et The Village. Voire 28 jours plus tard et Jeepers Creepers (en DVD). Ah oui, le truc dans le métro à Londres, découvert en DVD aussi… Creep. Le cas particulier de Ghosts of Mars dont j'espère que j'arriverai à parler une autre fois. Peut-être Cabin Fever. La peur perd beaucoup de la salle au petit écran. Moins vrai si l'on regarde le film seul dans le noir avec un casque…


Qu'est-ce que je veux dire ?... Je me demande si la peur est desservie au cinéma depuis dix ans ; ou si je suis sorti du truc. Je me demande si la génération d'après me ferait remarquer qu'il y a des trucs carrément plus flippants que Scream, mais si je les vois moi... ben... non... même pas peur, pas vraiment, comme Shining ou l'Exorciste.


Pas sûr, mais : peut-être. Peut-être Scream est le point de sortie pour moi (et peut-être le point d'entrée des ados de l'époque ; si point d'entrée il y a, ce serait à partir de l'adolescence, au cinéma, pas avant : l'enfance se suffit à elle-même pour ça, et la grande peur au cinéma aurait à voir avec une connexion inattendue avec les peurs d'enfance, donc il faudrait en être sorti ?). Je me souviens parfaitement du point d'entrée : le Silence des agneaux. Le seul film où j'ai été littéralement terrorisé de la première à la dernière image. Je revois Jodie Foster courir dans les bois et j'ai déjà l'impression que je vais crever. Je revis Bill l'observant dans le noir, impuissante avec son revolver branlant à la main, et ç'aura été le sommet de l'intenable pour moi. Mon climax de peur cinématographique. Sûr : hors idée de point d'entrée et de sortie, le Silence des Agneaux et Scream auront balisé la peur de ma génération.


Alors je pourrais devenir aussi totalement vieux con (mais en plus d'être un tantinet nostalgique, ça va faire beaucoup), et me dire que Scream aura été, à ce jour, le chant du cygne de Wes Craven plutôt que sa renaissance. Depuis, il encaisse les biftons, tant mieux pour lui, même si ça nous impose un délayage de franchises souvent ingrat… Certes, la fin de Scream, malgré l'alibi de l'ironie tellement idéalement salvatrice, laissait bien paraître l'espace un peu trop lâche entre les neurones de Kevin Williamson. Quelle importance…


Je reste accro à Drew Barrymore. Quand je remettrai le DVD, j'aurai encore envie qu'elle s'en sorte, que la voiture de ses parents se gare plus vite et qu'ils regardent dans la bonne direction ou qu'ils s'achètent des oreilles, je ne sais pas, n'importe quoi. Bref, c'est un peu beaucoup son anniversaire à elle aussi…


Euh… Bouh !




PS : une suite à cet article ici 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

poteet 19/12/2007 14:55

moi je préfère le style de film comme "les autres " avec nicole kidman, je suis sure que tu l'as déjà vu, je trouve ce film géniallissisme, surtout vers la fin quand le film est fini et là tu te dis, alors fantôme ou pas fantôme, mon univers???? à demain....

D&D 20/12/2007 00:17

D'ailleurs en ce moment, je crois que je préférerais que le mien soit fantôme, mais passons :-)Sinon, je garde un très bon souvenir de ce film, qui m'a pas mal angoissé. Et puis, Nicole Kidman sur un écran, c'est un bonheur que je me refuse rarement !

poteet 18/12/2007 09:15

ça y est j'en ai trouvé un...j'ai vu scream, il y a un paquet de temps. Pour des raisons qui je n'expliquerai pas, j'ai été au ciné toute seule pour me changer les idées, tu sais ce que me faisais l'effet de fantomas, quand j'étais gamine...Dans le cinoche, je me suis dis que j'allais avoir la trouille, peut être même que je ne resterais pas jusqu'à la fin,  j'étais accroché au siège de devant (quand Neve Campbell dit: "c'est vous Missis Loomiss,") et le tueur qui lui court après et bin je me suis bien marré, j'ai peur en général, mais là c'était pas aussi effrayant que jurrassic park, par exemple....En vérité, les films qui me font vraiment peur, la peur dont tu parles, est n'est pas générationnel, tu as raison elle est intime, moi les films qui me font vraiment peur, ce sont les films sur la fin du monde, "le jour d'après" m'a moins fait flippé que ce film télé que j'ai vu il y a un an et qui parlait d'un sous marin qui assiste à la fin du monde suite à une bombe nucléaire et dont les effets se propage au fur et à mesure, je ne me souviens pas du nom du film, mais je peux te dire que j'ai fais des cauchemars pendant plusieurs semaines....A demain...(alors là j'ai battu mon record...) poteet

D&D 19/12/2007 00:14

Rebonjour ! Et j'essaie de te suivre dans le record ;-)Alors toi, quand tu vas au ciné toute seule pour te changer les idées, tu vas voir "Scream". Effectivement, c'est radical. Enfin, j'espère vraiment qu'il n'y avait rien dans ce film qui te rappelait ton quotidien :-) Cela dit, il y a vraiment beaucoup d'humour dans ce film. Certains lui auront même reproché d'avoir tué le genre, sur le mode "tout le monde en suite a fait des films d'horreur second degré et on n'a plus vraiment la trouille". Je ne connais pas l'autre film dont tu parles, mais l'histoire a l'air rafraîchissante... Et , sans doute chacun est plus sensible à certains types de frayeurs qu'à d'autres. MOIJE par exemple, ce sont les histoires de "body snatchers", enfin les histoires où celui qui peut/veut te détruire-de-la-mort-de-mourrir est d'apparence tout à fait normale (George Clooney ou Sharon Stone, par exemple... et pas Alien versus Predator because Terminator s'est tapé un Gremlins... euh pardon... et puis je dis ça, parce que je les aime tous les quatre)... Qu'est-ce que je disais ? Oui : tu croises un/e ami/e dans la rue, vous allez vous embrasser et à ce moment-là y a un bruit pas possible qui sort de sa gorge et ses iris ont abandonné ses prunelles et TOUT A COUP C'EST L'HORREUR. Donc après, tu flippes dès que quelqu'un passe parce que tu sais pas si ce sera un vrai zumain bien dans sa peau, ou pas. Euh... Vous en pensez quoi, docteur ?

BAB 13/09/2007 14:17

Décidément, activation de neurones requises en te lisant  :-)J'ai vu qu'il y a une suite, alors je prendrai position après !Mais moi aussi j'ai trouvé Blair Witch davantage "petit malin" qu'autre chose. Je vais repenser à ce que j'ai vu dans le genre...A+

D&D 14/09/2007 10:41

Merci du passage... J'attends donc moi aussi la suite... :-)

tietie007 29/08/2007 16:28

Il est vrai que l'Exorciste et Shining ont tendance à faire rigoler mon petit neveu ...autre temps, autre peur ! Personnellement l'Exorciste ne me fait pas peur, mais me met mal à l'aise, en fait tout dépend ce qu'on appelle les films qui font peur. J'ai l'impression que les ados ou les moins de 30 ans,  vont voir des films "gore" ou d'horreur, surtout pour se marrer un bon coup ! Je regrette que les films "qui font peur" d'aujourd'hui, n'aient guère de scénarios, et privilégient les effets spéciaux, l'excès, l'ostentation, à la progression narrative et à la constitution d'une atmosphère...autre temps, autre histoire.

D&D 04/09/2007 01:30

C'est vrai qu'il y a dans le "gore" un aspect parfois lié au "fun"... C'est parfois voulu, mais parfois non, et là : il m'arrive de sérieux malaises dans les salles obscures, quand il se passe quelque chose d'atroce (même pas nécéssairement "gore" ou "plein cadre") et que des gens se marrent. Pour autant, je crains que la paresse scénaristique ne soit pas le privilège des films qui font peur, ces temps-ci ! Enfin, il y a peut-être un lien entre une forme de nécéssité du "gore" aujourd'hui dans un film qui cherche réellement à faire peur, et la somme des images que les spectateurs de ces films ont déjà vues. Le spectateur aujourd'hui, surtout le jeune spectateur, même ignorant ou pur consommateur, est extrêmement "sophistiqué" dans son approche des images ou de la violence par exemple. Je crois qu'il y a un truc qui m'intéresse par là...Et Merci de la visite ! 

Fredogino 23/07/2007 07:27

Même si ce n'est pas vraiment la même génération, je reste terrorisé par Les dents de la mer, par Les Oiseaux et Psychose... J'étais vraiment petit.

D&D 23/07/2007 21:05

Cette fois, je m'y colle, et j'espère assez vite... Je veux dire, je vais faire une suite à l'article parce qu'il y a quelque chose qui résonne dans cette remarque et je crois voir quoi... On va voir : soit je vais devenir de super mauvaise foi, soit je vais réussir à préciser un truc qui me semble juste tout en étant d'accord avec ta remarque. Euh... soit je vais reconnaître que je me suis vautré tout court ! Je crois vraiment que la seconde hypthèse va l'emporter honnêtement, mais bon... Que sera, sera...

Présentation

  • : Le blog de D&D
  • Le blog de D&D
  • : analyses, critiques de films, notes sur des œuvres ou des artistes, et autoportrait en cinéma : petits dialogues et vie avec le septième art...
  • Contact

Dans les salles...

(et dans d'autres mots)

 

 

 

Un Château en Italie

- Valeria Bruni-Tedeschi

 

Un Château en Italie - Valeria Bruni-Tedeschi

 

Prince Avalanche

- David Gordon Green

       

 

Prince Avalanche - David Gordon Green

 

Tip Top

- Serge Bozon

 

Tip-Top---Serge-Bozon.jpg

 

La Bataille de Solférino

- Justine Triet

 

La Bataille de Solférino - Justine Triet

 

 

&

on en reparle

 

 

Spring Breakers

- Harmony Korine

 

Spring Breakers - Harmony Korine (02)

 

Frances Ha 

- Noah Baumbach

 

Greta Gerwig - Frances Ha

 

Cloud Atlas

- Wachowski

 

David Gyasi - Cloud Atlas

 

 

 

Recherche

Contact

D&D