Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 15:21

 

 

Spéciale dédicace à l'ami comprendre donc : un petit rebond pour cette légère "catégorie"...

 

(& : faudrait voter dimanche, t'es au courant n'est-ce pas ? lol ?)

 

 

 

 

The Woman - Lucky McKee (1)

 

 

 

 

je renonce à me lever tôt

comme tout le monde

ce n'est pas ma vie

 

ça tombe bien

 

je n'attends pas que le monde m'appartienne

ça va quoi

Girl Power, Bitches !

no contradiction

 

 

 

 

The Woman - Lucky McKee (2)

 

 

 

 

alors je vais au café 

l'après-midi

on peut encore fumer en terrasse

par ici

 

la cigarette électronique est déjà confisquée

dans plein d'espaces

amusant 

je suppose

comme les "élites" françaises s'évertuent

à ne retenir que la part d'enfer des états-uniens

et non leur part de grâce

 

pense à ce film vu hier soir

m'esquive

rejoins cet autre vu et revu il y a quelques mois

me semble que j'en ai fait

des captures

appliquées

avalées 

par un nième bug informatique

tant pis j'emprunte

je chaparde

poussée par ma haine de la course en avant

perpétuelle

des technologistes

tout va bien

 

 

 

 

The Woman - Lucky McKee (3)

 

 

 

 

une beauté se restaure 

presque en face de moi

mes yeux la boivent parfois

non

la lapent

elle a l'air d'avoir autre chose à faire

je laisse filer

mais le temps de me retaper un peu aussi

 

café avec de la crème

d'une manière ou d'une autre

viennoise prudence

capuccino attitude

galão souvenir

 

 

 

 

The Woman - Lucky McKee (4)

 

 

 

 

je pense à mes ami(e)s

est-ce que nous arriverons à quitter la France

qui d'entre nous ne supporte vraiment plus

ces chiens réduits à leurs aboiements

ces chats rétrécis à leur griffe

terrorisés terroristes partout tout 

ce qu'on entend par ici

surtout hors Paris

( où la haine se chuchote 

et impose ses silences autrement )

 

 

 

 

The Woman - Lucky McKee (5)

 

 

 

 

on attendrait qu'ils meurent

écrivait William

mais ils façonneront toujours des gosses

à l'emporte-pièce

à l'arrachée

n'importe où

n'importe comment

ils auront bien la peau des mêmes

ou d'autres mêmes

une fois encore

juste encore une fois ils mendient

une seule fois ça m'étonnerait

 

alors quand on ne pourra plus fumer en terrasse

ce pourrait être un bon signal

là oui par exemple

ne plus réfléchir

foutre le camp

sauver sa peau

 


 

 

The Woman - Lucky McKee (6)

 

 

 

 

et tant pis pour les plus malins

et les concours de bites

 

ne nous ont jamais intéressés

 

 

 

 

The Woman - Lucky McKee (7)

 

 

 

 

j'ai plutôt envie de revoir May

aussi

du même Lucky McKee

 

 

 

 

 The Woman - Lucky McKee (8)

 

 

 

 

 

 (Billet rétro-publié le 21/05/2014)

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

comprendre 01/06/2014 08:07


Allo, Monsieur Freud ? Vous avez relu le titre de votre billet ?

D&D 12/06/2014 23:58



Bah pour tout t'avouer, je l'avais bien relu, oui : il est encore permis de rêver :-)))



comprendre 28/05/2014 02:08


J'ai arrêté de voter, rapport au concours de bite, je me dis qu'ils s'en sortent de toute façon plutôt bien sans moi. Ou pas d'ailleurs, de moins en moins si j'en crois la presse, mais bon, je
suis pas dedans, so... Sympa d'avoir rétropublié ce billet qui m'avait totalement échappé, bizarre... Elle est bien cette rubrique, j'aime bien te lire en train de laper des inconnues et te lire
parler de te lever tard en repensant à des films et en proftant de ta liberté en terrasse (profte, oui, profite encore un peu...). Pas simple de tout quitter, de dire stop, de dire "cette fois
c'est trop". ça demande du courage, d'aucun dirait de la lâcheté poussée à l'extrême. Moije fuis mais reste dans la périphérie. Il faut dire que la périphérie nourrit Moije et qu'il serait pas
évident de changer de cuisinier, pas raisonnable en tout cas. Quand la rationalité (socio-)économique rejoint la reconnaissance du ventre ;) Je bosse pour moi, à la maison cette semaine, je
dépense ma paye. Et toi ?

D&D 12/06/2014 23:55



Et moi, tu vois, même pour me détendre, je reste à la bourre !


Merci beaucoup pour ton message, parmi tant d'autres ;-)


"Tu situes bien où je me promène" & "Sans larguer mes amarres". Donc, tout ça prend du temps : je me ressaisis avec mes ami(e)s historiques, ma famille. Je recentre mes activités diverses et
variées avec elles & eux. Je ne me refais pas. Et pourtant...


Le cinéma reste loin pour moi. Il y a beaucoup de films que j'ai très envie de voir. Ce n'est pas encore le moment pour moi d'en "profiter". Je croise les doigts pour que ça ne tarde plus trop.
J'ai raté de manière invraisemblable "The Monuments Men" et "Dans la cour". J'ai fui une projection dégueulasse de "Damsels in Distress". Je ne lâche pas. J'ai M, Britney, Beyonce, Kanye West,
Eminem, etc... à fond les enceintes et les écrans : là, MOIJE marche. 


Alors ça va. J'espère que toi aussi.


A + !



Présentation

  • : Le blog de D&D
  • Le blog de D&D
  • : analyses, critiques de films, notes sur des œuvres ou des artistes, et autoportrait en cinéma : petits dialogues et vie avec le septième art...
  • Contact

Dans les salles...

(et dans d'autres mots)

 

 

 

Un Château en Italie

- Valeria Bruni-Tedeschi

 

Un Château en Italie - Valeria Bruni-Tedeschi

 

Prince Avalanche

- David Gordon Green

       

 

Prince Avalanche - David Gordon Green

 

Tip Top

- Serge Bozon

 

Tip-Top---Serge-Bozon.jpg

 

La Bataille de Solférino

- Justine Triet

 

La Bataille de Solférino - Justine Triet

 

 

&

on en reparle

 

 

Spring Breakers

- Harmony Korine

 

Spring Breakers - Harmony Korine (02)

 

Frances Ha 

- Noah Baumbach

 

Greta Gerwig - Frances Ha

 

Cloud Atlas

- Wachowski

 

David Gyasi - Cloud Atlas

 

 

 

Recherche

Contact

D&D