Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 00:04

 

Cloud Atlas - Wachowski

 

 

 

 

J'ai eu du plaisir à regarder se dérouler Cloud Atlas, mais je ne reconnais pas de souffle à ce film. Qu'il ne soit pas cynique, pas manipulateur, mais sincère et réalisé avec envie, c'est possible, et peut-être que mon plaisir vient de là, du fait de croire à ça. En sourdine. Je ne vois rien de révolutionnaire ou de passionnant dans cette proposition. Le tour de passe-passe temporel est amusant mais vain, totalement sous-exploité narrativement (la séquence contemporaine est particulièrement faible de ce point de vue ; le point de rencontre de toutes les séquences supposé être un climax ne saurait être plus facile - aucun travail d'agencement, de mise en rapport, ni intellectuellement, ni intuitivement, juste la répétition du même). La récurrence des comédiens qui aurait pu être assez vertigineuse s'avère une autre paresse confondante. Ecrire que narrativement Cloud Atlas est un tour de force, argument commun à de très nombreux défenseurs, me semble une aberration.

 

Tout cela ne dépasse peut-être guère de beaucoup la possibilité d'un film choral qui ne soit pas simplement raté à force d'être regardé d'en haut. Au mieux, je pourrais suivre le spectre DB qui relie la construction de ce récit à celui de séries télé. Au pire, on pourrait aussi bien le lire comme un programme n'intégrant que son propre zapping de surface, comme les émissions télé ont appris à le faire depuis vingt ans.

 

Est-ce que Cloud Atlas est une proposition monstre, incroyablement ambitieuse ? Je ne trouve pas. Mais pas du tout. Son envie de départ l'est peut-être, le roman dont il est tiré certainement. Southland Tales, faisant feu de tout le bois de son petit budget en comparaison, reste à mes yeux un geste autrement plus inattendu, inconfortable, ludique et fouillé, tant bien même il serait complètement raté.


 

 

 

PS : il y a un plan que j'ai beaucoup aimé : celui d'Hale Berry dans sa voiture au moment de l'impact. Le reste est formellement d'un convenu presque sidérant, même si le film est moins sur-découpé qu'il ne pourrait au regard des standards actuels.


PPS : troisième (et dernière) fois consécutive que je poste sur un film qui ne m'intéresse pas plus que ça. Tant que je ne pioche pas mieux pour moi, tant pis, mieux vaut publier des images... 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by D&D - dans Brèves
commenter cet article

commentaires

neil 18/06/2013 18:02


J'avais passé mon tour pour ce coup là...

D&D 30/06/2013 21:13



Fait du bien aussi, de passer son tour parfois, ou souvent.



Présentation

  • : Le blog de D&D
  • Le blog de D&D
  • : analyses, critiques de films, notes sur des œuvres ou des artistes, et autoportrait en cinéma : petits dialogues et vie avec le septième art...
  • Contact

Dans les salles...

(et dans d'autres mots)

 

 

 

Un Château en Italie

- Valeria Bruni-Tedeschi

 

Un Château en Italie - Valeria Bruni-Tedeschi

 

Prince Avalanche

- David Gordon Green

       

 

Prince Avalanche - David Gordon Green

 

Tip Top

- Serge Bozon

 

Tip-Top---Serge-Bozon.jpg

 

La Bataille de Solférino

- Justine Triet

 

La Bataille de Solférino - Justine Triet

 

 

&

on en reparle

 

 

Spring Breakers

- Harmony Korine

 

Spring Breakers - Harmony Korine (02)

 

Frances Ha 

- Noah Baumbach

 

Greta Gerwig - Frances Ha

 

Cloud Atlas

- Wachowski

 

David Gyasi - Cloud Atlas

 

 

 

Recherche

Contact

D&D