Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 12:20

 

Episode précédent : La Fille de mes rêves… ou Devenir une grande personne…


 


La Mort aux trousses - Alfred Hitchcock

 

 

 

 

Le Mariage de Maria Braun sort sur les écrans, mais je suis loin de (pouvoir) le savoir. Ce sera bientôt l’année de Stalker mais j’ai une tente d’indien, un bac à sable dans le jardin - j’ignore encore la chance que c’est d’avoir un jardin -, et des voisines avec qui je m’amuse bien, et, parfois : je suis emmené au cinéma. 

 

Voir de grandes personnes, d’un autre genre, un peu foufou, qui amuse. C’est rigolo. Je ris. J’adore. Ce n’est ni dangereux, ni attirant. Je vais de C’est pas moi c’est lui en Coup du parapluie, et le nom de Valérie Mairesse s’inscrit dans ma tête, ce qui m'offrira plus tard de troublantes retrouvailles avec Le Sacrifice... Bref, c’est vraiment Pierre Richard  que j’ai préféré alors, et je crois, tout bêtement, parce que le contemporain, c’était lui. Il restait Louis de Funès, aussi, et ça sentait la fin.

 

Mais ce n’est pas ce qui m’étreint : Romy Schneider, Alain Delon, et surtout des films américains avec Cary Grant, Grace Kelly, Ava Garner ou Clark Gable ; eux, ils ne me lâchent pas, même si je ne fais parfois que les apercevoir de loin, la nuit. J’écoute parler des sorties de La Mort en direct (le titre me fascine et me terrifie à la fois) ou de La Banquière et je pense confusément que tous ces gens-là, au cinéma, sont dans des films de grandes personnes. Comme si ce que je voyais à la télé, c’était la part émergée de l’iceberg. Je rêve du jour où je verrai ces films-là. Il y a ce film aussi qui s’appelle Elephant Man et dont j’aperçois des images sans être sûr de ce que je vois …

 

Et finalement, c’est assez simple, cette première croyance d’enfant, ce tout petit renversement des mots, qui me fera marcher sur la tête longtemps : croire que les grandes personnes, ce sont des personnes GRANDES ! Alors, forcément, avoir tellement hâte de rejoindre cet endroit-là. Qui ressemble certainement à ce que j’en vois, bigger than life, je ne me doute de rien, puisque j’ai un jardin, que tout le monde autour a plutôt l’air de s’en sortir… Puisque papa et maman ressemblent tout à fait à ces gens sur l’écran… Et elle aussi… Mademoiselle… 

 

Plus tard, quand des mamans disent « mon grand », c’est émouvant, là, ce petit mensonge, alors qu’elles savent... Et seulement là. 


 

 

Le Crime était presque parfait - Alfred Hitchcock

 

 

 

 

Heureusement, avant la chute : il y a Pif et Mickey, à croire que je n’avais déjà pas peur de me contredire. Trop sans doute, puisque c’est ainsi que je perdis ma bonne vue, à lire la nuit, ne dormant pas tôt déjà, avec ma lampe de poche, comme si mon lendemain dépendait de la suite des aventures d’Hercule et de Donald. 

 

J’étais encore bien loin de la littérature. Mais j’éclatais de rire et papa et maman, ou maman et papa, débarquaient dans la chambre, s’écriant comment c’était possible que je n’ai pas encore compris que je m’arrachais les yeux.

 

Et la lampe de poche, dans le petit tiroir de la table de nuit, attendant là en cas de coupure d’électricité, disparaissait pour quelques jours.

 

Et il fallait lire à la lune…Ou fermer les yeux… Et revoir… Cary Grant, Ava Garner, Grace Kelly, Clark Gable… et… et mademoiselle… ?…

 

J’ai pas sommeil. Déjà. Pas la nuit… Je me souvenais très bien de l’annonce de la mort de la mère de mon grand-père maternel. La première fois que quelque chose comme ça était arrivé, comme c’était triste de ne plus la voir. Les grandes personnes s'en vont. Et ça a à voir avec leur secret. Après, c'était Claude François, ce type qui chantait et dansait des trucs joyeux à la télé et c’était presque plus étrange encore, ça avait quelque chose d’incroyable. Et puis là, maintenant, c'était au tour Alfred Hitchcock. Quelqu'un en noir et blanc. Je croyais qu'il était déjà parti. Il avait l'air d'avoir un secret très grand, même si je ne le trouvais ni attirant, ni fascinant. Mais des histoires qu'il racontait, et des films où il y avait son nom, si. 


 

 

La Main au collet (photoshoot) - Alfred Hitchcock

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BAB 04/11/2013 21:51


Je ne le cerne pas vraiment cet épisode-là... Je suis peut-être pas le seul vu la chute d'audience, non ? :-P


Plus sérieusement, t'iras voir le biopic sur Grace Kelly avec ta copine ?

D&D 05/11/2013 21:12



Pour le biopic, je sais vraiment pas, ça dépendra d'échos possibles. Au pire, peut-être, en DVD, pour voir ce qu'elle en fait.


Sinon, vaut peut-être mieux que j'arrête là avec cette "rubrique", oui, je verrai. 



neil 24/09/2013 08:09


Damned, je radote... o_O
C'est sans doute que l'épisode m'a marqué. Moins que le film en tout cas, qui est assez oubliable.

D&D 25/09/2013 14:04



Ben tiens, on rajeunit ni l'un ni l'autre, hein :-)))


Je le verrais bien ce film, maintenant, à l'occase, sans rien en attendre. Je serais curieux de revoir les deux acteurs principaux.



neil 21/09/2013 16:28


Belle évocation du temps de l'innocence... Je me souviens également des Pierre Richard, moi c'était plutôt La chèvre mais anyway.... Et mon père qui avait été
choqué en allant voir 37,2 le matin, ma grand-mère toute aussi choquée qu'une guichetière nous ait fait rentrer dans la salle pour aller voir Le grand chemin
(sic, pour la petite histoire, nous n'avons pas vu plus que le dépeçage du lapin en début de film, c'était déjà assez choquant pour un enfant selon elle).

D&D 22/09/2013 14:47



Eh oui, La Chèvre, mais je n'avais pas été emmené le voir à sa sortie...


37°2, c'était plus tard, mais on ne risquait pas de m'y emmener non plus :-)))


Et personne n'avait vu non plus Le Grand chemin chez moi. Je me souviens du coup du lapin dont tu m'avais parlé. Je crois que je n'ai jamais vu ce film. 


 


 



Présentation

  • : Le blog de D&D
  • Le blog de D&D
  • : analyses, critiques de films, notes sur des œuvres ou des artistes, et autoportrait en cinéma : petits dialogues et vie avec le septième art...
  • Contact

Dans les salles...

(et dans d'autres mots)

 

 

 

Un Château en Italie

- Valeria Bruni-Tedeschi

 

Un Château en Italie - Valeria Bruni-Tedeschi

 

Prince Avalanche

- David Gordon Green

       

 

Prince Avalanche - David Gordon Green

 

Tip Top

- Serge Bozon

 

Tip-Top---Serge-Bozon.jpg

 

La Bataille de Solférino

- Justine Triet

 

La Bataille de Solférino - Justine Triet

 

 

&

on en reparle

 

 

Spring Breakers

- Harmony Korine

 

Spring Breakers - Harmony Korine (02)

 

Frances Ha 

- Noah Baumbach

 

Greta Gerwig - Frances Ha

 

Cloud Atlas

- Wachowski

 

David Gyasi - Cloud Atlas

 

 

 

Recherche

Contact

D&D