Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 00:20


In the Cut - Jane Campion

 
La première fois que j'ai vu le travail de Mark Ruffalo : In the Cut, le film de Jane Campion. Là, j'ai résolu que j'allais suivre, ou rattraper, autant que possible car la filmographie en elle-même m'intrigue peu. 

We Don't Live here anymore, 13 going on 30, Collateral, Zodiac, Blindness, Shutter Island, You Can Count on Me, ou enfin le rigolo et très dispensable The Kids are allright (avec Annette Benning et Julianne Moore une nouvelle fois bluffantes)…

C'en est presque étonnant, à rebours, de revoir la partition explorée avec la réalisatrice néo-zélandaise : un déplacement, un décalage, et sans nécessairement verser dans le fantasme du contre-emploi, dégager un équilibre renouvelé de la présence d'un comédien. Une singularité qui peut rappeler le travail avec Harvey Keitel dans The Piano (dans un cheminement "opposé ", pour faire court).  

Ici, la réalisatrice passe en mineur le mode "diffident" de l'acteur : je n'ai pas l'impression qu'il y ait beaucoup d'acteurs, et américains, qui expriment la gêne, l'empêchement, l'embarras d'une manière aussi saisissante, tranquillement douloureuse, sans coup d'éclat, comme il le fait. Une virilité "contrariée". Et le moment presque enfantin où cela bute. Ou l'on est pris en flag' de ne pas y arriver. Ou de mentir.

Je remarquais cette citation de lui, sur imdb : "I don't like this idea of Method. I come from that school, but what I was taught was that it's your imagination. You do your homework, and you use your imagination. People use the Method as a shield ; it shields them from being vulnerable. I hear all these young actors who are like, 'I'm Method, I'm gonna go live in the house, you know, I totally get it, I've done it, I've been there', but one thing I know is it kills spontaneity. They'll still give great performances, but they're not playing with the other actors - it's all about them." I couldnt agree more, et c'est bien tout le drame de certains acteurs qui impressionnent tant de monde, alors qu'ils ne jouent avec personne d'autre qu'eux-mêmes. Ruffalo fait partie incontestablement parti du clan opposé, peut-être pour ça aussi qu'il enchaîne (ou qu'on lui fait enchaîner) davantage les "supporting parts" que les premiers rôles. Je serais bien curieux de voir le film qu'il a réalisé.

 

 

 

PS : sans doute des client(e)s pour ce complément de programme :


 

 

Mark Ruffalo - GQ


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ultimo 12/12/2013 22:52


Tiens ! J'ai pensé à toi en recevant cela ( mmhhh pas sûr ... cela sonne bizarre quand même ) :


http://www.sideshowtoy.com/collectibles/marvel-bruce-banner-and-hulk-hot-toys-902164/


 


Tu peux avoir Mark Ruffalo en mini-poupée dans ton salon !!


 


(Cette phrase aussi, sortie de son contexte, est assez douteuse ... quoique !)

D&D 13/12/2013 10:38



lol & relol


Salut Ultimo !


Rassurons-nous, le côté mini nous prévient d'une possible dérive en sex-toy, mais quand même je suis un peu bluffé en regardant les photos : c'est dingue ce saut "réaliste" par rapport à nos Big
Jim d'antan (le rendu de la peau !). La copie n'est pas parfaite, mais c'est déjà plus ressemblant que n'importe quel machin du musée Grévin ou équivalent. 


Pour revenir à Ruffalo aussi, j'avais d'ailleurs trouvé qu'il était le seul à s'en sortir vraiment dans Avengers. 



Ultimo 13/10/2011 18:49



Quelques shots en externe ... y a de tout quoi mais bon à force de travailler dessus après tu ne vois que les défauts et les trucs pénibles !



D&D 15/10/2011 01:57



Oui, j'image ça assez bien ;-)



Ultimo 11/10/2011 19:41



Excellent article ! Tu vas bientôt pouvoir le voir ( ou pas remarque ..tu es libre !) dans un nouveau rôle ... enfin  un film dans leque il joue sort en Mai 2012 !


 


Allez un indice, il va être vert !


http://trailers.apple.com/trailers/marvel/avengers/



D&D 12/10/2011 14:58



Merci Ultimo ! Ah tiens, oui, pourquoi pas aller le voir en vert... Je connais pas le réal' en revanche. T'as bossé sur ce film ?



Edouard 02/10/2011 14:35



Très bien cernée la singularité de Ruffalo : l'embarras et la contrariété qui voisinent paradoxalement avec une écoute attentive de l'autre...


Ajoutons sa participation, limitée mais encore une fois marquante, à Eternal sunshine of the spotless mind.



D&D 12/10/2011 14:53



Merci Edouard. Et vous avez raison, il me faudrait voir le Gondry. Je n'ai presque rien vu de lui encore, mais la distribution de celui-ci a beaucoup pour me plaire.



Neil 25/09/2011 09:55



Tiens donc, The kids are all right est dispensable... dommage, il me tentait bien ce film.



D&D 06/10/2011 17:21



Pour autant, il est bien possible d'y prendre du plaisir, au moins avec les acteurs, alors s'il te tentait... Ce sera peut-être une bonne surprise !


Bien le bonjour de Lisbonne, Neil ;-)



Présentation

  • : Le blog de D&D
  • Le blog de D&D
  • : analyses, critiques de films, notes sur des œuvres ou des artistes, et autoportrait en cinéma : petits dialogues et vie avec le septième art...
  • Contact

Dans les salles...

(et dans d'autres mots)

 

 

 

Un Château en Italie

- Valeria Bruni-Tedeschi

 

Un Château en Italie - Valeria Bruni-Tedeschi

 

Prince Avalanche

- David Gordon Green

       

 

Prince Avalanche - David Gordon Green

 

Tip Top

- Serge Bozon

 

Tip-Top---Serge-Bozon.jpg

 

La Bataille de Solférino

- Justine Triet

 

La Bataille de Solférino - Justine Triet

 

 

&

on en reparle

 

 

Spring Breakers

- Harmony Korine

 

Spring Breakers - Harmony Korine (02)

 

Frances Ha 

- Noah Baumbach

 

Greta Gerwig - Frances Ha

 

Cloud Atlas

- Wachowski

 

David Gyasi - Cloud Atlas

 

 

 

Recherche

Contact

D&D