Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 21:01

 

 

Promised Land - Gus Van Sant

 

 

 

 

Que faire du scénario de Promised Land ? Qu'y puiser qui pourrait donner naissance à un film ? Je n'arrive même pas à voir qui est censé être édifié par ce tract. La seule piste que j'apercevais, c'était celle du portrait, le portrait de ce mec joué par Matt Damon, le portrait d'un mec au moment où il prend une décision. Mais comment faire le portrait d'un mec sans personne autour, je ne sais pas non plus. Parce que c'est ça : il y a qui à part des figures réductibles à leur fonction d'illustration (on dira du débat) ? Il y a des gens pour faire joli : la "girlfriend", le "boyfriend" (exposés et résolus faut voir comme !). Il y a un petit peu Frances McDormand. Mais d'une certaine manière : rien ne se joue avec elle, d'aucune manière, c'en est presque intrigant (et finalement, pour de bon, le seul beau portrait, en creux, c'est celui de ce second rôle).

 

Evidemment passent quelques saynètes ou arguments qui pourraient mériter le détour s'ils jouissaient d'un tantinet de développement : le vieux qui se dit que peut-être il peut encore raisonner sur l'idée de "dignité" parce qu'il va mourir dans pas trop longtemps ; le tout dernier argument que sort "l'écolo" pour défendre sa cause (genre : qu'est-ce qu'on fait quand les gens n'en ont plus rien à foutre de rien, quand toutes les malversations sont possibles par le seul pouvoir de l'argent ?).  Mais tout ça ne fait que passer, signaler le fait que les auteurs ont des "idées", ils en ont sûrement beaucoup et ils n'en ont gardé qu'une tellement elle tue : le machin qui sert à faire le twist. Et bien sûr que le machin qui sert à faire le twist ne serait pas en soi inintéressant, s'il n'était pas que rapidement exploité et surdéterminant pour que Matt Damon prenne une décision, rien d'autre n'existant vraiment. Et surtout pas le monde rural où l'histoire prétend s'inscrire, dont nous ne verrons rien d'autre qu'une image d'Epinal utile au propos. On notera juste comme les deux seuls quart de personnages locaux un peu rehaussés (l'ingénieur et l'institutrice) sont deux personnes fondamentalement liées à la ville.

 

Et nous saurons donc gré à Matt Damon et John Krasinski de leur humanisme à bon compte... Qu'est-ce qu'on peut faire avec ça ? Gus Van Sant ne m'a pas l'air d'avoir trouvé la réponse s'il y en a une, ou alors quelque chose d'élégamment filmé avec des séquences un peu vivantes ou rigolotes : un joli produit culturel, dont le formatage du récit n'en finit pas de me sidérer : avec le ouahhhhhhh... plan d'ouverture qu'on retrouve au moment crucial, et comme c'est fin, je suis un peu sur les dents, je crois que ça se sent. Le plus grand intérêt de Promised Land est-il de se rappeler qu'aujourd'hui, il n'est peut-être plus possible pour quelqu'un comme Gus Van Sant de tourner un film assez largement distribuable qui soit autre chose que ça ?

 

 

 

 

Edit du 6 août 2013 : tout aussi loin du "consensus critique" sur ce film, ce post de JM

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by D&D - dans Brèves
commenter cet article

commentaires

JM 06/08/2013 12:49


Hello David,


Merci pour l'ajout dans ton billet, je sais pas si on peut vraiment parler d'un "texte". C'est écrit vite fait et franchement mal ! J'ai un peu l'impression de me laisser aller sur le forum ces
derniers temps, au lieu de rédiger des textes plus lisibles pour le site... à+

D&D 08/08/2013 00:23



Salut, 


Je comprends ce que tu dis (même si je crains de manquer de plus en plus souvent de scrupules et devrais publier encore moins :-))) ), et j'ai mis "post" au lieu de "texte". 


Et d'ailleurs, merci à toi aussi. 


Je suis vraiment d'accord avec ce que tu pointes, et continues à ne pas voir ce qu'on pourrait faire d'un tel scénario sans lui tordre vraiment le cou, au moins sur cette question du sur-centrage
sur le personnage de Matt Damon. Mais bon... il n'aurait peut-être pas été d'accord :-)



JM 05/08/2013 12:20


Hello David,


J'ai vu aussi le dernier film de GVS et je partage ton sentiment de gêne. J'en dis plus ici.


A plus tard...


 

D&D 06/08/2013 04:01



Salut JM,


En effet, il semble y avoir pas mal de recoupements dans nos réceptions et je suis bien d'accord avec les points que tu relèves dans ton propos. Je le relis "moins fatigué" demain, à bientôt
donc ;-)



neil 17/05/2013 12:31


Encore un film que j'ai raté. C'est marrant ce que tu dis au début, d'autant qu'Abu Dhabi, memebre de l'Opep, et donc pas forcément a priori grand défenseur des gaz de schiste, a en partie
financé le film. Ce dont Matt Damon, qui a coneillé le projet à Gus Van Sant, se défend d'avoir su. Bref, le film a l'air de plus lorgner vers Will Hunting, que
je n'apprécie pas plus que ça. Il faudra que je me fasse une idée un jour tout de même.

D&D 21/05/2013 01:06



Salut Neil,


Je connaissais pas le fait que tu mentionnes, mais je suis effectivement pas surpris. Ce qui en soi ne me gênerait pas d'ailleurs, si le scénario était plus ancré.


Perso, je préfère Will Hunting, y compris niveau écriture. C'est même un film qui m'émeut pour tout te dire. Mais ça fait longtemps, maintenant...



Présentation

  • : Le blog de D&D
  • Le blog de D&D
  • : analyses, critiques de films, notes sur des œuvres ou des artistes, et autoportrait en cinéma : petits dialogues et vie avec le septième art...
  • Contact

Dans les salles...

(et dans d'autres mots)

 

 

 

Un Château en Italie

- Valeria Bruni-Tedeschi

 

Un Château en Italie - Valeria Bruni-Tedeschi

 

Prince Avalanche

- David Gordon Green

       

 

Prince Avalanche - David Gordon Green

 

Tip Top

- Serge Bozon

 

Tip-Top---Serge-Bozon.jpg

 

La Bataille de Solférino

- Justine Triet

 

La Bataille de Solférino - Justine Triet

 

 

&

on en reparle

 

 

Spring Breakers

- Harmony Korine

 

Spring Breakers - Harmony Korine (02)

 

Frances Ha 

- Noah Baumbach

 

Greta Gerwig - Frances Ha

 

Cloud Atlas

- Wachowski

 

David Gyasi - Cloud Atlas

 

 

 

Recherche

Contact

D&D