Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 18:28


Un Autre homme - Lionel Baier

 

 


Pas d'emblée, pas parce qu'elle serait "mon genre"  ou "mon type" - on dit comme ça, bizarrement -, mais au fur et à mesure des plans qu'elle taquine, craquer pour Natacha Koutchoumov, et croire alors que le charme possible d'Un Autre homme  tiendrait avant tout à l'amour tangible de Lionel Baier pour les comédiens qu'il filme, tels aussi Elodie Weber et Robin Harsch, jusqu'à une sorte de climax avec l'arrivée in extremis de Bulle Ogier, irrésistible.

D'ailleurs : étrange impression que le film se libère d'un poids à l'arrivée de Bulle Ogier. Comme s'il arrêtait un peu de se regarder (trop). Comme si là, Un Autre homme baissait armes ou boucliers pour se laisser avant tout travailler (par) un de ses (vrais) désirs…

Le film n'est pas cynique, alors qu'il aurait pu, aisément, vu les mécaniques qu'il narre : j'ai envie de l'aimer. Et pourtant : douter qu'une forme de générosité du regard prévale ; craindre ici davantage les traits lancés sans véritable urgence, sans enjeu. Avec cette impression trouble qu'il y a bien un peu des corps, mais pas tant de chair que ça, ni surtout… de souffle.

Le premier plan s'organise sur un pare-brise recouvert de neige. Le personnage joué par Robin Harsch commence à enlever le froid blanc de ses mains, Lionel Baier arrive et lui donne un truc pour gratter. Curieusement, à partir de là, séquence finale à part, les scènes me semblent davantage besogner au grattoir qu'à la main, et gratter la vitre, l'objectif de la caméra bien sûr, bien plus que ce qui est placé devant.

Est-ce que je vais trop vite ?… Est-ce réductible à une affaire de goût ? Ces cadrages qui me semblent souvent plutôt scolaires ? Idem pour ce noir et blanc ? Ces dialogues rigolos mais corsetés dans leur efficacité ?... Peut-être que ce sont les désirs de MOIJE qui somnolent encore : encore un film dont je ne sais trop quoi vivre, au fond, mais qui m'intrigue parfois (un renard jeté dans la neige), me séduit souvent par ses gestes ludiques (mais moins par son côté joueur), et surtout, donc : un beau lien avec les acteurs. Alors, tenter Comme des voleurs (à l'est), ou un prochain… Cela peut être la moindre des choses de faire grâce à un film de ne pas lui en trouver, précisément, de la grâce. Même si Un Autre homme inhale peut-être plus qu'il n'inspire, se retrouvant trop vite à bout de souffle. Et fatalement. 



PS : une approche que j'aime, plus complice.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by D&D - dans Brèves
commenter cet article

commentaires

Neil 05/07/2010 10:30



Un film (de plus) que je ne connais pas... Mais j'aime bien Bulle Ogier ! ^^



D&D 09/07/2010 15:17



Je ne connais d'ailleurs pas assez le travail de Bulle Ogier... N'ai surtout vu que certains des films qu'elle a tournés depuis une quinzaine d'années, et je suis souvent impressionné (je pense
notamment à Belle toujours et Circuit Carole)...


Bon week-end Neil ;-)



Présentation

  • : Le blog de D&D
  • Le blog de D&D
  • : analyses, critiques de films, notes sur des œuvres ou des artistes, et autoportrait en cinéma : petits dialogues et vie avec le septième art...
  • Contact

Dans les salles...

(et dans d'autres mots)

 

 

 

Un Château en Italie

- Valeria Bruni-Tedeschi

 

Un Château en Italie - Valeria Bruni-Tedeschi

 

Prince Avalanche

- David Gordon Green

       

 

Prince Avalanche - David Gordon Green

 

Tip Top

- Serge Bozon

 

Tip-Top---Serge-Bozon.jpg

 

La Bataille de Solférino

- Justine Triet

 

La Bataille de Solférino - Justine Triet

 

 

&

on en reparle

 

 

Spring Breakers

- Harmony Korine

 

Spring Breakers - Harmony Korine (02)

 

Frances Ha 

- Noah Baumbach

 

Greta Gerwig - Frances Ha

 

Cloud Atlas

- Wachowski

 

David Gyasi - Cloud Atlas

 

 

 

Recherche

Contact

D&D