Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 18:30
Sans transition : je n'avais pas prévu de suspendre ma pause maintenant, mais…



Rabah Ameur-Zaïmeche - Wesh Wesh, qu’est-ce qui se passe ?


Dimanche dernier, au 104, la revue Vertigo a proposé une rencontre avec le réalisateur Rabah Ameur-Zaïmeche, autour de ses trois films : Wesh Wesh, qu'est-ce qui se passe ?, Bled Number One et Dernier Maquis.

Je ne voulais pas manquer ça - on dit comme ça. Dernier Maquis reste un des plus beaux films sortis l'an passé pour MOIJE - et pour bien du monde -, et un des plus importants.

Je n'avais pas bien compris quelle forme prendrait la rencontre, mais en entrant dans la salle, découvrant des tables en U, un vidéo projecteur et un écran, je ne doute plus que ça pourrait vraiment changer des discussions "frontales" après un film.

Pas mal de gens viennent, malgré l'après-midi doux et ensoleillé plus que tentant, et les paroles délivrées varient davantage ici qu'à d'autres modes de rencontre que je peux connaître.

Le 104 est censé tenter pas mal de choses, et Vertigo s'y attelle fort honnêtement… Le temps donnera ses réponses… Aussi je croise les doigts pour que ce soit le type de voie emprunté ce dimanche-là, avec cette rencontre prévue sur deux heures, et qui dépassera joyeusement les trois.



Meryem Serbah - Bled Number One


Je recommence.

Il est courant de dire qu'une œuvre, ou un auteur, est ou semble singulièrement proche de soi. Manière de dire… Pas précisément les goûts, les couleurs, mais : la sensibilité. Faute de mieux, on peut dire par là… Même si : de manière parfois mystérieuse... Je ne sais pas pourquoi je vibre autant avec Tarkovski ou Eastwood, pourquoi je suis si simplement immédiatement avec. Toujours ou presque. Quels que soient les degrés d'adhérence et/ou de reconnaissance éprouvés œuvre par œuvre…

Et Rabah Ameur-Zaïmeche, je ne crois pas que ce soit exactement ça, pour moi… Ou je ne le sais pas encore.

Pourtant c'est là, comme une évidence. Une autre forme d'évidence…

… Cette manière de parler, très concrète et sensible, dans une force aussi palpable que "discrète". Je ne sais pas comment dire. Une puissance qui invite, qui ouvre. Pas qui s'impose. Surtout pas qui en impose. Qui ouvre... En ayant bel et bien des choses à dire, des combats, croyances et questionnements…



Mamadou Kebe - Dernier maquis


Dernier maquis… J'y suis bien… 

... La rare complexité de la figure du patron Mao, préservée par le jeu nuancé de Rabah Ameur-Zaïmeche et renforcée par le fait que le réalisateur interprète donc la partition… Cette manière singulière de RAZ de faire d'un obstacle et/ou d'un imprévu une providence (Mao est la "synthèse" de deux personnages antagonistes initialement prévus ; voir encore le premier plan du film)… Le travail du partage entre comédiens professionnels et ouvriers de l'entreprise où se situe le film… La force graphique et protéiforme des palettes rouges… Comme elles, la caméra reconfigure l'espace - et masque et révèle -, ou semble mûe, pourquoi pas, par un chariot élévateur (notamment les travellings verticaux)... Comme elles, elle semble travailler autant qu'elle l'est, travaillée... Epouser les mouvements du travail, d'un travail... Qu'est-ce que je raconte ?... Ces palettes qui semblent "sauver" davantage ceux (les mécanos, pour la mosquée à ciel ouvert, pour la barricade) qui n'en sont pas comme les subordonnés (les ouvriers, n'était le muezzin)... Travailler autant qu'être travaillé, et RAZ, et le spectateur... Et entendre le chef du village... "Faut pas partir. Faut pas me laisser comme ça"...

Qu'est-ce que je veux dire ?

Que samedi, demain déjà, au 104, Vertigo propose une projection* de Dernier Maquis à 17h30… MOIJE dis ça, je dis rien…

Qu'il y a de bien beaux articles, à mes yeux, sur le travail de ce réalisateur et un chouette entretien dans le dernier numéro des Spectres du cinéma



RAZ par Antoine Doyen



* Ne pas oublier, tout de même, qu'il se joue toujours à Images d'ailleurs, où j'ai pu le revoir récemment… Et puis, il semblerait : Libourne, ce soir, Cherbourg et bientôt Cluny, pour ce qui est de l'hexagone…



Intermède surprise donc ; la pause ne devrait plus durer longtemps ;-)



Partager cet article

Repost 0
Published by D&D - dans TOIQUIVOIS
commenter cet article

commentaires

infidèles 07/04/2009 20:21

il est beau ce blog, il est amoureux, il donne envie d'aimer

D&D 07/04/2009 23:46


Merci et bienvenue,

Intrigants blog et travail de votre côté, à première vue... Je regarderai cela plus avant ;-)


eeguab 05/04/2009 18:29

Merci encore ami fidèle.Je comprends ta fascination de la voix.Les voix qui me percent le plus sont entre autre celle,un peu nasillarde de Bogart,ou celle de Meryl Strep I had a farm in Africa.Ce qui m'est arrivé à propos de lieux magiques c'est de monter dans la grande roue du Prater à Vienne,moi qui déteste les attractions foraines en général,uniquement parce que je voue un culte au Troisième homme.A bientôt.

D&D 06/04/2009 04:28



Bonsoir eeguab ;-)

J'aime beaucoup cette histoire de fête foraine d'exception !... Il faudra que je (te) raconte mes escapades dans ce style... L'une des plus décisives aura été de décider de partir au Portugal,
pour la première fois il y a six ans, sur les "traces" de Oliveira...

Sinon, cela fait un moment que me trotte dans la tête l'idée d'une série audio ici, alors notre petit échange d'aujourd'hui me rappelle que ce pourrait être autour des voix...

Et il me faut voir Out of Africa, le phrasé de Meryl Streep me séduisant souvent, là, j'ai terriblement l'eau... à l'oreille :-)



pivoine 31/03/2009 12:25

Un petit coucou DD... J'ai définitivement arrêté Pivoine Blanche, mais je ne l'enlève pas de la toile, bien sûr! Des circonstances (heureuses) d'ordre privé m'empêchent de m'investir plus souvent dans le monde virtuel... Mais dans la mesure du possible, j'essaie de continuer à visiter mes vieux amis. Je t'embrasse de tout coeur ô passionné du cinéma !

D&D 02/04/2009 15:51



Bonjour Pivoine !

Alors ça c'est trop fort... Figure-toi que dimanche, un imprévu m'a conduit à une petite promenade à Beaubourg et tandis que je flânais dans quelques espaces, je tombe sur ça...

Et me voilà brandissant mon portable pour tenter cette petite photo... Réflexe qui m'était preque étranger jusqu'alors... Mais une pensée, comme ça, en tombant sur Virginia...

Bien heureux pour les heureuses circonstances te concernant, et de pouvoir revenir me promener parmi tes dessins et peintures.

Je t'embrasse ! :-)



Benoît 29/03/2009 12:50

Salut D&D, je prends un peu de tes nouvelles. Quoi de neuf ?

D&D 30/03/2009 05:42


Bonsoir/jour Benoît,

Tu vois, il est un peu plus tard encore que d'habitude... Alors je vais d'abord aller me coucher, avant de te donner des nouvelles. Mais ça va, ou je le crois ;-)

J'espère que toi aussi.

A bientôt.


vita 27/03/2009 07:58

je suis contente de trouver ce matin un texte...j'en avais assez de cette porte close...Je ne connais pas ce réalisateur, mais tes mots me portent à imaginer son monde. Et puis, je reviendrai relire, pêchant çà et là des paroles qui vont peut-être faire un chemin. Bises   VITA

D&D 28/03/2009 03:36



Bonjour Vita,

Merci pour tes mots... Et "porte close", je n'avais pas pensé à ça, alors que je dis souvent "chez moi" en parlant d'ici...

Je t'embrasse.



Présentation

  • : Le blog de D&D
  • Le blog de D&D
  • : analyses, critiques de films, notes sur des œuvres ou des artistes, et autoportrait en cinéma : petits dialogues et vie avec le septième art...
  • Contact

Dans les salles...

(et dans d'autres mots)

 

 

 

Un Château en Italie

- Valeria Bruni-Tedeschi

 

Un Château en Italie - Valeria Bruni-Tedeschi

 

Prince Avalanche

- David Gordon Green

       

 

Prince Avalanche - David Gordon Green

 

Tip Top

- Serge Bozon

 

Tip-Top---Serge-Bozon.jpg

 

La Bataille de Solférino

- Justine Triet

 

La Bataille de Solférino - Justine Triet

 

 

&

on en reparle

 

 

Spring Breakers

- Harmony Korine

 

Spring Breakers - Harmony Korine (02)

 

Frances Ha 

- Noah Baumbach

 

Greta Gerwig - Frances Ha

 

Cloud Atlas

- Wachowski

 

David Gyasi - Cloud Atlas

 

 

 

Recherche

Contact

D&D